CÉGEP en anglais

Note to my American and British Readers : This post is in french, it concerns the topic of linguistic laws in Quebec and the proposal to make it compulsory for individuals whose parents went to french school to go to college in french. 

Alors que la rentrée collégiale approche, des collègues à moi se sont mis à demander une extension de la loi 101 au niveau collégial. Mathieu Bock-Côté, un de ceux qui a défendu l’idée alors que le sujet de la langue était un thème politique avec peu d’attrait, dirige la cabale intellectuelle en faveur de l’idée.  De son point de vue, les allophones ne s’intègrent pas et une manière de les intégrer selon Bock-Côté serait de les forcer à aller au CÉGEP en français au lieu de leur laisser l’option de choisir entre l’anglais et le français. Malheureusement, la position de mon collègue ne tient pas la route puisqu’elle se base sur une crise complétement fictive.

  1. Les allophones sont davantage attirés au CÉGEP francophone qu’au CÉGEP anglophone. Le graphique plus bas témoigne de ce fait (la série et la source est disponible dans la page “data sets” de ce site).
  2. Notons qu’en 1981, seulement 15.60 % des allophones optaient pour le CÉGEP en français, alors qu’en 1998 on parlait d’environ 50 %. Notons aussi qu’il existe une divergence entre les séries statistiques à cause de la nature des échantillons composées, mais les deux (disponibles ensemble dans la page “data sets”) illustrent la même tendance.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s